“Priver un individu de ses droits fondamentaux, c’est d’abord le priver de la capacité du politique.” Hannah Arendtquet

L'Humeur
  • DE MALICETTE
  • 7 juin 2019
  • Michel Choquart est en train de dépouiller la presse auboise d’avant 1914 au bénéfice de la revue “Bourse du Travail-Mémoire vivante” et au bénéfice de ceux qui la lisent. Ils devraient être plus nombreux sans doute car on y découvre beaucoup de (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE
  • 7 juin 2019
  • Il garde le cap. L’élève surpasse le maître. Hollande a atomisé le Parti socialiste, créant des zombies “à gauche de la gauche” et à droite de la gauche. (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2019 > JUIN 2019 > La dépêche N°1550 > Fête de L’Humanité

Fête de L’Humanité

La vente des bons de soutien : un enjeu capital

vendredi 7 juin 2019 , 15 : visites , par LDA

“Sous protection populaire et citoyenne” depuis les difficultés financières auxquelles le journal doit faire face, L’Humanité lance un appel à la mobilisation pour vendre dès maintenant le bon de soutien donnant accès aux trois jours de la fête qui se tiendra du 13 au 15 septembre prochain.

Depuis l’alerte lancée par son directeur Patrick Le Hyaric, début mars, les dons, les initiatives et les témoignages de soutien pour protéger le seul quotidien national indépendant n’ont pas faibli, signe d’un attachement qui dépasse largement le cercle de ses lecteurs. Cette année, avec deux mois d’avance, le bon de soutien donnant accès à la Fête de L’Humanité, est disponible. Deux mois supplémentaires pour sa promotion et sa vente, mais aussi pour se donner davantage de temps et de moyens pour réussir une grande et belle Fête, lieu de convergences des causes communes et des bouillonnements de notre société et de notre monde. Qu’il s’agisse des salariés de la santé et des maternités, comme des Ehpad, des enseignants comme des travailleurs qui défendent l’emploi industriel, de la jeunesse mobilisée pour le climat comme de la majorité de celles et ceux qui agissent ou soutiennent les gilets jaunes pour la justice sociale, fiscale et un renouveau démocratique, ou qui s’engagent pour la préservation des libertés publiques.

S’engager sans attendre

S’engager dans le placement et le paiement du bon de soutien est une absolue nécessité au regard de la situation financière et juridique du groupe l’Humanité. Une situation qui oblige à ne contracter aucune dette et interdit de reporter des paiements de prestations après la tenue de la Fête. Le règlement sans attendre des bons de soutiens devient dès lors un enjeu capital. Sans attendre, en plaçant le plus grand nombre de bons de soutien, il est possible de préparer le grand rassemblement populaire, festif et combatif de la rentrée de septembre, avec le projet de déconstruire la politique macroniste pour la battre et lui opposer des propositions novatrices dont une majorité pourrait s’emparer pour donner jour à une alternative sociale, démocratique et écologique.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|