Recommander aux pauvres d’être économes, c’est chose à la fois grotesque et insultante. Cela revient à conseiller à un homme qui meurt de faim de manger moins.” Oscar Wilde

L'Humeur
  • DE GUY CURE
  • 28 juin 2019
  • Si on veut une preuve récente de l’efficacité du privé, il n’est que de voir la mort programmée de Belfort. Le gouvernement veut brader Aéroports de Paris. C’est une région étiquetée « de gauche » qui brade même le patrimoine culturel : l’abbaye de Pontigny (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE
  • 28 juin 2019
  • Plus forts que Victor Hugo. Sa pièce Cromwell (1827), fresque historique romantique, injouable sur scène pour sa longueur (près de 7 000 vers), n’a (...)

  • Lire la suite

France insoumise

changement dans la continuité

vendredi 28 juin 2019 , 163 : visites

Le silence, a dit Sacha Guitry, qui succède à un morceau de Mozart est encore de Mozart. Génie musical en moins, on pourrait presque en dire autant de Jean-Luc Mélenchon.

Tourneboulé par son résultat aux élections européennes, qui a occasionné une éclipse médiatique non prévue dans l’horoscope de son mouvement, brinquebalé par de retentissants claquages de portes et de virulentes critiques internes, Jean-Luc Mélenchon a réaffirmé, lors d’une réunion le week-end dernier, sa volonté de continuer à écrire la partition, même si le concert sera dorénavant interprété sous la baguette d’Adrien Quatennens, nommé coordinateur national.

On pourrait ainsi résumer la deuxième assemblée représentative de la France insoumise : il est urgent de ne rien changer... ou presque. Comment d’ailleurs pourrait-il en être autrement puisque Jean-Luc Mélenchon estime que son « rôle est consubstantiel au mouvement  » ? Haute idée de lui-même de la part du leader de la FI puisque, nous dit Larousse dans sa définition de l’adjectif consubstantiel : qui n’a qu’une seule et même substance (en parlant de Dieu). La messe est dite.

Concernant les élections municipales, ont été écartées d’un revers de main la proposition des députées Clémentine Autain (FI) et Elsa Faucillon (PCF) de faire un «  big bang » à gauche, tout comme l’invitation du secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, à se rencontrer «  très rapidement » à gauche. Et Mélenchon de commenter : «  ils se sont trompés d’adresse. Pas ici, ni maintenant, ni demain, ni jamais !  » Bref, naviguant en mer houleuse et malgré les graves voies d’eau électorales, le leader insoumis et sa garde prétorienne veulent garder le même cap.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|