Recommander aux pauvres d’être économes, c’est chose à la fois grotesque et insultante. Cela revient à conseiller à un homme qui meurt de faim de manger moins.” Oscar Wilde

L'Humeur
  • DE GUY CURE
  • 28 juin 2019
  • Si on veut une preuve récente de l’efficacité du privé, il n’est que de voir la mort programmée de Belfort. Le gouvernement veut brader Aéroports de Paris. C’est une région étiquetée « de gauche » qui brade même le patrimoine culturel : l’abbaye de Pontigny (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE
  • 28 juin 2019
  • Plus forts que Victor Hugo. Sa pièce Cromwell (1827), fresque historique romantique, injouable sur scène pour sa longueur (près de 7 000 vers), n’a (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2019 > JUIN 2019 > La dépêche N°1553 > Référendum Aéroports de Paris

Référendum Aéroports de Paris

un enjeu d’intérêt général

vendredi 28 juin 2019 , 201 : visites

“Petit à petit, l’oiseau fait son nid”, dit un proverbe. Au rythme de plusieurs milliers de signatures quotidiennes, le référendum sur la propriété d’Aéroports de Paris décolle.

Depuis le 13 juin, chacune et chacun, peut signer pour sa tenue. Une brèche décisive s’est ouverte pour que puisse s’exprimer la souveraineté populaire. Il revient désormais aux citoyens, précisément à 4.7 millions d’entre eux, de se mobiliser. Il s’agit donc de créer les conditions pour d’obtenir la tenue d’un référendum pour dire oui ou non au projet de privatisation des aéroports de Paris. La tenue de ce référendum est devenue essentielle tant la privatisation annoncée porte en elle tout un choix de société. Les cessions d’actifs publics sont un point saillant des politiques néolibérales.

Un référendum pourrait ouvrir la porte à un débat politique nouveau sur le rôle et le sens de l’action publique, la prédation actionnariale et le coût du capital ; autant de sujets mis sous le boisseau des partisans de la mondialisation capitaliste qui leur préfèrent les sempiternels débats sur la compétitivité, la concurrence et le «  coût du travail » pour enfermer toute alternative. D’ici les neuf prochains mois, les débats sur cette privatisation et ses enjeux, sur le rôle de la puissance publique, doivent irriguer les conversations. Il ne s’agit en aucun cas de vouloir rejouer les compétitions électorales passées, mais bien de mobiliser les citoyens sur un enjeu d’intérêt général. Signez... et faites signer !

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|