“Il faut rebâtir une société humaine où la compétition sera éliminée. Je n’ai pas à être plus fort que l’autre, je dois être plus fort que moi grâce à l’autre.” Albert Jacquard

L'Humeur
  • DE GUY CURE
  • 6 septembre 2019
  • Vérité en-deçà de la Manche, erreur au-delà. Boris Johnson, gêné par sa majorité, met le parlement en vacances. Macron prend plus de gants pour dire son mépris des élus de son propre camp. Pour traiter du problème climatique, il faut des idées. Est-ce (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE
  • 5 septembre 2019
  • Boris Johnson a suspendu le Parlement britannique. Avec Trump bieurlant dans son oreillette droite, le “brexit” s’annonce cacateux. Très (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2019 > SEPTEMBRE 2019 > N°1563 > CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE

CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE

le gugusse

jeudi 5 septembre 2019 , 18 : visites

Boris Johnson a suspendu le Parlement britannique. Avec Trump bieurlant dans son oreillette droite, le “brexit” s’annonce cacateux. Très louis-seizième (la reine a illico opiné de la couronne), le zigoto veut jouer “après nous, le déluge”. En 1787, Louis XVI a exilé le Parlement à Troyes, les robes noires de l’époque ayant quelques griefs à l’encontre du royal serrurier... et des idées bastillardes sans doute déjà derrière la tête. Bien mal en prit au roi qui y perdit la sienne.

Contre la démocratie, dite de type occidental, ce ne sont plus ici et là quelques incartades autoritaires - déjà condamnables - mais bien à des visées de destruction massive, sciemment mises en oeuvre auxquelles nous assistons. Pour les gouvernants, que la crise du système pousse à tous les expédients, l’autorité temporaire déléguée par les urnes devient l’estrade à des trônes, l’extrême droite déroulant le tapis rouge ; les populistes de tous bords en maîtres des cérémonies et crieurs publics.

L’Europe est loin d’être parfaite. On ne fera pas grief pas aux communistes de ne pas l’avoir dit dès le début. À une époque où des colporteurs de droite, du centre, et même de gauche, vantaient ses vertus de paix, de fraternité, de prospérité, etc. L’élixir s’étant avéré potion, le référendum de 2005 a été un coup de tonnerre... et de semonce sur lequel se sont assis nos gouvernants. Sortir ou ne pas sortir ? Telle n’est pas la question. La vraie question est de changer la mécanique du système. De remplacer l’autoritarisme des oukazes bruxelloises par la volonté des peuples, leur co-élaboration et coopération, et leur droit souverain de dire, si besoin est : « pas de ça Lisette ». Le gugusse anglais est un symptôme, ses gesticulations des amuse-couillons. Le mal est bien plus profond.

LE CAPITAINE TRICASSE

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|