« Le néolibéralisme est mort mais ils ne le savent pas. » Roland Gori

L'Humeur
  • LE QUARANTE-NEUF-TROIS.
  • 6 mars 2020,
    par Malicette
  • Il l’a dégainé. Ce que j’en pense ? -Le 49-3 démonétise toute idée républicaine. Seule une civilisation au bout du rouleau de ses finesses et autres délicatesses constitutionnelles peut parvenir ainsi à dévitaliser les grands principes démocratiques. « (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • ON NOUS DIT PAS TOUT !
  • 6 mars 2020
  • Le coronavirus, immatriculé au registre de la « Force Obscure », se diffuse. Le mercure grimpe dans le trouillomètre. Droite et extrême trépignent (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2020 > MARS 2020 > N° 1589 > Nos peines

Nos peines

vendredi 6 mars 2020 , 264 : visites

Notre fidèle camarade et amie, Annie CURE vient de nous quitter. Elle a succombé à un cancer. L’amour de Guy et de ses enfants et petits-enfants qui l’ont entourée d’affection depuis sa longue maladie, n’ont rien pu faire. Elle a dû subir de nombreux traitements et opérations, et nous la rencontrions entre chacune de ces tortures, avec le sourire et l’espoir de vaincre la maladie. Annie, c’était le désir de vivre, mais en ayant deux objectifs bien précis, sa famille bien sûr devenue nombreuse par ses deux filles Marina et Elsa et l’engagement associatif.

Annie s’occupa d’au moins 3 associations. Elle fut à l’origine des Parents d’élèves FCPE et en devint présidente. Elle se consacrait encore dernièrement à la bourse aux vêtements des Restos du cœur qu’elle avait contribué à faire naître. Elle aida les époux Moretto à l’origine de la création de la MJC, (1) et s’y investissait dans les travaux manuels pour les retraités ou les couronnes de Noël, etc.

Directrice de l’école maternelle, la jeunesse de Chaource lui doit beaucoup tant son enseignement était apprécié.

Ces activités caritatives témoignaient de son désir permanent d’être utile à la population, aux plus démunis sans doute, mais avec l’espoir qu’il y a toute une société à reconstruire.

Nous pouvons assurer à Guy, notre fidèle rédacteur, à ses filles Elsa et Marina et leurs 5 enfants, que la Dépêche de l’Aube et la Fédération de l’Aube du Parti Communiste Français prennent part entièrement à leur douleur. Avec tous nos camarades, amis et lecteurs, nous leur adressons nos condoléances émues.

• Créée en 1967 avec nos camarades J.C Michel, C et M. Perdreau

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|