« Cette Fête de l’Humanité autrement, c’est un acte de résistance. » Ernest Pignon-Ernest

L'Humeur
  • IDÉES MANAGEUSES
  • 4 septembre 2020,
    par Malicette
  • Vous avez entendu ici ou là toutes ces idées que nous combattons bien entendu : « Il y a trop d’État, on n’est pas libre de produire. D’ailleurs l’État c’est un état communiste ( ! ) il ne fait que distribuer. Il assure la survie de ce qui n’est pas (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • DICHOTOMIES
  • 4 septembre 2020
  • J’évoquais il y a peu l’effet ténu comme une fragrance de l’écriture inclusive pour les femmes en butte à la ténacité des inégalités. Ainsi en va-t-il (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2020 > SEPTEMBRE 2020 > N° 1615 > LES CANDIDATS DE L’URGENCE SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE

LES CANDIDATS DE L’URGENCE SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE

Élections sénatoriales - Aube

vendredi 4 septembre 2020 , 130 : visites

Les élections sénatoriales auront lieu le 27 septembre et elles concerneront la moitié des départements. Dans l’Aube, Anna Zajac sera la candidate du Parti Communiste Français. Elle aura comme suppléant Antoine Gueben, le Maire de Nogent en Othe.

Le «  jour d’après », pour les communistes, ce doit être «  le système d’après » , en rupture avec le capitalisme

Anna Zajac, Conseillère Communautaire de TCM Antoine Gueben, Maire de Nogent en Othe

Le PCF a deux sénatrices sortantes sur cette série, et il entend bien reconduire ces deux sièges et tout faire pour gagner de nouveaux/ nouvelles sénateurs/sénatrices. L’objectif est de renforcer le Groupe communiste, républicain, citoyen et écologiste qui compte 16 élu-es et par là même de consolider qualitativement et quantitativement la gauche au Sénat.

Le PCF entend aussi donner à voir le travail des sénatrices et sénateurs du Groupe communiste, républicain, citoyen et écologiste au travers de ses propositions et de son bilan. Comme par exemple la proposition de loi déposée par notre camarade André Chassaigne et adoptée au terme d’un parcours de près de quatre ans et la pugnacité des communistes face à l’obstruction du gouvernement, qui va permettre une revalorisation conséquente des pensions de retraite agricoles.

Dans le contexte de crise générale mise en exergue par la pandémie, la campagne du PCF sera axée sur les questions d’égalité des territoires, de transition écologique, de développement des services publics, de l’industrialisation, de la défense de l’emploi, des questions de pouvoir d’achat, de défense de la ruralité et du refus des choix gouvernementaux passés et à venir. Il s’agit, dans le même mouvement, de sanctionner le gouvernement, de combattre la droite et l’extrême droite, et de donner à voir une opposition de gauche travaillant à une perspective politique de changement. Nous devons être celles et ceux qui redonnent espoir Le «  jour d’après », pour les communistes, ce doit être « le système d’après », en rupture avec le capitalisme, en rupture avec les traités européens actuels. Nos candidats aux élections sénatoriales et aux élections qui vont suivre en 2021, les départementales et les régionales seront les portes paroles de cette exigence.

Les candidat-es de l’urgence sociale : Nous ne croyons pas à la fatalité qui conduit aujourd’hui des millions de Français vers le chômage et la pauvreté. 7 millions de personnes sans emploi stable. 30 % à 50 % de demandes d’aide alimentaire en plus, 12 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté dans notre pays ! parallèlement, les 500 plus grosses fortunes de France totalisent un patrimoine de 730 milliards d’euros, en progression encore par rapport à l’année dernière ! Les candidat-es également de l’urgence écologique : Partout dans le monde, l’impact du réchauffement climatique fait des ravages, menaçant les villes, les habitants et la biodiversité. Si nous ne répondons pas à l’urgence pour le climat, pour la biodiversité, pour préserver nos ressources naturelles, si nous ne faisons pas cette révolution écologique, dans les 10 ans, il sera trop tard. C’est maintenant qu’il faut agir. Nos candidat-es seront également là pour montrer qu’il y a un chemin, des propositions, l’espoir d’inverser la donne.

Jean Pierre CORNEVIN

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|